80° anniversaire de la Retirada - projection "1936, les Olympiades oubliées de Barcelone"

DIVERS
Date: vendredi 12 avril 2019 18:30

Lieu: Maison des Jeunes et de la Culture  |  Ville: Thuir, France

1936, les Olympiades oubliées de Barcelona.

 

Dans le cadre de la commémoration du 80° anniversaire de la Retirada, l’ANACR et la municipalité de Thuir organisent un cycle de projection de documentaires et conférences relatant divers aspects de la guerre d’Espagne, du coup d’état militaire à l’exil des Républicains espagnols.
Le cycle débuté par la projection du film « Les niños d’Ivry » se poursuit par la projection de : « Barcelone 36, l’Olympiade oubliée ».

En juillet 1936, Barcelone s’apprête à accueillir les Olympiades populaires pour les athlètes boycottant les Jeux officiels de Berlin. Il s’agissait, en quelque sorte, de contre-jeux antifascistes qui devant débuter le 19 juillet 1936.

La capitale catalane avait fait partie des villes candidates en 1931 mais Berlin lui avait été préférée par le CIO au nom du retour de l’Allemagne dans le concert des Nations, à la SDN notamment.

Dans un climat international troublé tant en Asie qu’en Europe, l’arrivée des nazis au pouvoir provoque un grand mouvement international favorable au boycott de Berlin.

En février 1936, le Frente popular propose d’organiser des jeux, soutenus par de nombreux mouvements syndicaux, des partis politiques, des associations.

Vingt-deux pays inscrivent plus de 5 000 athlètes pour une cérémonie d’ouverture fixée au 19 juillet.

En France, les opinions politiques se partagent entre une extrême droite qui défend les Jeux de Berlin et des forces de gauche favorables à la manifestation de Barcelone.

1 200 athlètes sont sélectionnés, début juillet, en présence de Léo Lagrange, le secrétaire d’État du Front populaire aux Sports et aux Loisirs et à la jeunesse, pour ces jeux olympiques populaires.

Léon Blum refuse, quant à lui, la participation de l’État et fait prendre en charge les déplacements des athlètes par les fédérations sportives.

L’Assemblée, le 9 juillet 1936, vote la participation de la France aux Jeux de Berlin, avec un engagement de la droite et une abstention de la gauche.

Dans la nuit du 18 au 19 juillet 1936, les premiers combats suite au coup d’état du Général Franco touchent Barcelone.

Le 23, le comité exécutif des Olympiades populaires décide l’annulation des Jeux.

Le gouvernement français fait rapatrier les athlètes français, dont certains, ainsi que des athlètes de divers pays resteront combattre le fascisme créant, ainsi, les premiers éléments des Brigades Internationales.

 

Adresse
Avenue Docteur Ecoiffier
Thuir, France

 

Toutes les Dates


  • vendredi 12 avril 2019 18:30

Propulsé par iCagenda